Quand Un BTC se démène Pierre FONTAINE

NOYAREY |20 |LUNDI 21 NOVEMBRE 2016| LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ

 

Handicap : des bouchons pour un beau geste

 

Parce qu’il est convaincu que l’éducation des jeunes est l’une des clés pour changer le regard sur le handicap, Pierre Fontaine, retraité de l’ Éducation nationale et adhérent de l’association Les Bouchons d’amour depuis plusieurs années, intervient régulièrement dans les écoles, où il organise des récoltes de bouchons en plastique, afin de venir en aide aux personnes à mobilité réduite. Dernière­ment, il a passé une journée complète à l’école primaire de Noyarey pour inciter tous les enfants du village à collecter ces précieux bouchons. Ainsi récoltée, la matière première une fois recyclée est revendue au profit de l’association pour laquelle il milite.Grâce à des montages vidéos et à deux petits films, l’un sur le recyclage et le tri sélectif, l’autre sur l’association Handi’chiens, Pierre Fontaine a expliqué aux élèves à qui profitait l’action des Bouchons d’amour. Ils ont pu visualiser le parcours complet des bouchons,depuis le lieu de leur collecte, l’école, jusqu’à une usine en Belgique où ils sont déchiquetés puis transformés en billes avant d’être réutilisés pour fabriquer de nouvelles choses.

Un fauteuil de toilettes  pour un garçon de l’école

La vente de ce plastique permet alors de financer l’achat  de matériel nécessaire dans le quotidien de personnes handicapées, comme un fauteuil ou l’aménagement d’une douche. Les élèves ont pu avoir un exemple très concret avec l’achat pour l’école  ­maternelle de Noyarey d’un fauteuil de toilettes, arrivé à l’éta­blissement en septembre et financé par Les Bouchons d’amour, destiné à un petit garçon. Un lien avec les activités scolaires a aussi été fait. Les enfants ont découvert qu’une tonne de plastique ­recyclée représentait une tonne de pétrole économisée. Mais Pierre Fontaine ne s’est pas arrêté là. Habitué à ce jeune public, il leur a soumis un problème de mathématiques à résoudre en classe : « Sachant que deux tonnes de bouchons recyclés rapportent à l’ association 235 euros et qu’un bouchon pèse un gramme, combien faudrait ­il de bouchons pour gagner 235  euros ? », a ­t­ il lancé. Des calculs que Véronique Perrin,la directrice de l’école, ne manquera pas de faire avec ses élèves de retour en classe.Une fois collectés, les bouchons seront acheminés par la commune jusqu’au local de l’association de Rives, d’où ils rejoindront l’usine belge.

 

Le point de collecte est situé à l’entrée de l’école.

www.jecollectelesbouchons.compierre-noyarey

Pierre Fontaine a présenté Les Bouchons d’amour aux élèves de Noyarey. Dessous, on peut voir des bouchons déchiquetés (pot de gauche) puis transformés en billes.

pierre-3

 

 

 

 

 

 

 

Pierre Fontaine a organisé un atelier de tri des bouchons pour savoir lesquels les enfants doivent rapporter.pierre-2

Bravo pierre et  Merci.